Norton Sport-Club Genève

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Salut à toutes et tous,

Depuis le début de cette année je n'ai pas alimenté la section photos du site, et je m'en excuse.

Ce vide est maintenant comblé, avec l'ajout des premières photos de Verbois, merci à Malo pour sa rapidité. Les autres catégories sont les sorties circuits, merci à Redzonefoto, pour le Ledenon et le Bourbonnais, où pour ce dernier Redzonefoto ont mis a dispo tous les clichés qu'ils ont fait, un grand merci ! Et enfin quelques images de l'AG et de la soirée annuelle 2015, qui ont eu lieu en janvier dernier, avec la remise des mérites du club.

Bonne visite.

Luc Bonfils

Salut à tous,

Après cette magnifique 60ème édition de la course de côte de Verbois, les 15 et 16 octobre 2016, voici les résultats.

Bonne lecture !

pdfVerbois 2016 samedi par catégories

pdfVerbois 2016 samedi régularité

pdfVerbois 2016 samedi féminine

pdfVerbois 2016 samedi Superpôle

pdfVerbois 2016 samedi Scratch

pdfVerbois 2016 dimanche Scratch

 

Bonjour

Aujourd’hui, nous sommes malheureusement dans l’obligation d’annuler l’ Endurance de Peney prévue le 10 septembre.

Le propriétaire des terrains ne veut plus les mettre à disposition pour notre manifestation.

Nous espérons toutefois trouver un nouveau site pour l’année prochaine.

Sportivement,

Daniel Abbé

Bryan à un nouveau guidon après les soucis de début de saison.

Article sur acidmoto.ch

 

Disparitions

Trois figures légendaires du Norton nous ont quittés cet hiver et au début du printemps.

DedeStouderportrait320

Avec la disparition de Dédé Stouder, le 19 octobre 2015, c’est l’un des personnages les plus importants de l’histoire du Norton qui nous a quittés. On ne le voyait plus très souvent lors de nos manifestations en raison d’un état de santé défaillant et des difficultés de communication.

Organisateur hors pair, président innovateur, il a fait du Norton un club exceptionnel ouvert à tous les sports motocyclistes, du trial à l’enduro, du cross aux manches du championnat suisse de vitesse, des sorties touristiques au renouveau des courses d’endurance.

Rarement un titre de membre d’honneur n’aura été aussi mérité, notamment parce que Dédé avait réussi à surmonter de solides préjugés qui faisaient des « bouseux » une catégorie de sportifs infréquentables.

On en serait presque à oublier qu’avant tout, Dédé était un grand champion du cross helvétique qui disputait la victoire aux meilleurs spécialistes internationaux de la discipline.

Bruno

Quelques semaines après Dédé, Bruno Hofmann s’éteignait à son tour après un court séjour à l’hôpital, le 25 janvier de cette année.

Grand champion lui aussi, il obtenait le titre national Inter 500 en 1964 au guidon de sa Norton Manx. En fait son titre lui importait beaucoup moins que sa saison qui, en compagnie de Claude Lambert l’avait conduit sur tous les circuits internationaux et, plus valorisant encore que tous les autres circuits, le mythique TT de l’île de Man. Un souvenir qui n’allait plus jamais s’effacer de son esprit.

Retracer les sinuosités de ce tracé, renouer en pensée les liens établis avec ses amis britanniques, cela faisait partie de ses rêves quotidiens, comme ses aventures sur les pistes de ski sur lesquelles il s’était montré aussi à l’aise qu’au guidon de sa Norton.

Bruno, c’était l’élégance personnifiée. Il s’en est allé en toute discrétion, emportant avec lui ses souvenirs, sa passion pour la vitesse.

Lambert

Beaucoup plus brutal est le décès de Claude Lambert. Après une opération banale de la hanche, son moteur vital s’est subitement arrêté le 1er mai.

Il se réjouissait de pouvoir se déplacer sans douleur et de reprendre ses activités dans son nouvel atelier. Il venait de quitter Tulette et la Drôme, sa maison et son atelier de mécanique connu loin à la ronde, pour s’installer en Ardèche, près de sa fille et de sa famille. Tout était prêt pour se remettre au travail, réaliser des projets restés en panne faute d’espace. Ce n’est pas l’enthousiasme qui lui manquait.

Et puis, il y avait toute une région magnifique à découvrir au guidon de son side-car de tourisme, des routes sinueuses à découvrir pour retrouver son plaisir de conduire. Un nouveau départ en quelque sorte. Le destin en a décidé autrement.

Pour en savoir plus sur ces trois figures emblématiques du Norton et leur carrière sportive voir sur le site articles / anciens pilotes